Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DES ÉPINARDS

Publié le par Marie Célanie

A la fin de l'hiver, les maraîchers n'ont souvent plus grand-chose à nous proposer.

 Lassés des choux, des raves et des pommes de terre, nous aspirons à du nouveau, du frais, du verdoyant, du goûteux, du craquant, du croquant...

Et quand enfin ils arrivent, les primeurs, nous serions prêts à nous jeter sur tout et n'importe quoi.

Voilà pourquoi, un matin du mois d'avril, je me suis retrouvée, à la sortie du marché, avec des pousses d'épinards fraîches, vertes, encore humides, cueillies de la veille, m'a-t-on assuré. Parfait, des épinards.

Les épinards, c'est un mystère. Personne n'aime ça. Si, si. Soyez honnête, vous non plus vous n'aimez pas ça.

"On mange quoi?" "Des épinards "  "Ah, ben, j'ai pas trop faim" Quand ce n'est pas carrément "Beurk! Mais pourquoi des épinards, j'aime pas ça"

Je dois reconnaître que je n'en raffole pas non plus. C'est un des nombreux légumes que j'ai découverts très tard et que j'ai eu beaucoup de mal à apprivoiser et à cuisiner.

Et mystère plus grand encore: j'en achète dès que j'en trouve au marché. Allez comprendre!

Donc des épinards.

Là, sur mon plan de travail.

Et l'épinard n'est pas modeste : il occupe l'espace, c'est un volume.

Que faire, mais que faire de ces épinards?

Les laver et les trier, d'abord. Pas une mince affaire.

Oui, car l'épinard se mérite, il lui faut des soins.

Remplir l'évier d'eau froide avec du vinaigre blanc, y plonger les épinards et les brasser en douceur: il faut les débarrasser de toute trace de terre et d'éventuelles limaces, mais sans les abîmer. Les rincer 3 fois, à l'eau claire et fraîche (oui 3 fois et pas d'eau chaude ou tiède, froide)C'est fragile l'épinard, n'allez pas cuire les feuilles , vous gâcheriez tout!

Eliminer toutes les feuilles  qui ne me plaisent pas et les essorer délicatement entre deux torchons. puis couper les tiges (cuites dans de la crème fraîche et mixées, elles font une sauce délicieuse, mais ceci est une autre histoire)

Il faut alors les faire cuire dans une casserole qui n'est jamais assez grande et dont ils débordent joyeusement, sans rien d'autre qu'une gousse d'ail écrasée.

Sur feu doux (l'épinard, c'est tout en douceur), remuer....doucement et délicatement; pas la peine d'avoir des épinards entiers pour en faire de la purée!

Finalement, les épinards fondent, et il ne reste qu'un petit tas au fond de la casserole. Il faut les égoutter pour (comme disent les magazines de cuisine) éliminer leur eau de végétation.

Et le problème reste entier. J'en fais quoi? Mais j'en fais quoi?

Dans ces cas-là, je prends mon courage à deux mains et je consulte.

D'abord le contenu de mon placard et du réfrigérateur.

Ensuite la bibliothèque de cuisine. Et quand j'ai besoin d'idée pour cuisiner les légumes, je me plonge dans les recettes indiennes. C'est une mine et j'y trouve toujours des solutions savoureuses.

Réunissez de l'huile d'olive, une échalote et même deux, 1 gousse d'ail,(j'ai appris dernièrement qu'en espagnol une gousse d'ail se disait une dent d'ail, c'est assez bien vu, je trouve) 1 petite tomate (pas cerise, quand même),du citron confit, du lait de coco, des amandes mondées, des abricots secs, du riz, du bouillon de volaille, du safran et du colorant pour paella. Et un peu de coriandre fraîche si vous en trouvez.

Faites blondir les échalotes hachées dans l'huile d'olive chaude; quand elles commencent à lâcher leur parfum, et qu'elles sont transparentes, ajoutez l'ail haché et les épinards, en remuant, puis l'écorce émincée du citron confit et enfin la tomate coupée en petits morceaux. Laisser cuire jusqu'à ce que le tout forme une sauce épaisse et parfumée.

Pendant ce temps, faites griller les amandes à sec dans une poêle antiadhésive et avant qu'elles ne brûlent, ajoutez-les au mélange précédent avec les abricots secs coupés en morceaux (vous pouvez, si vous le souhaitez les faire gonfler dans le bouillon de volaille chaud, mais ce n'est pas indispensable), sel et poivre, et le lait de coco.(le lait de coco peut être supprimé)

On peut alors ajouter le riz avec quelques pistils de safran et le colorant jaune. Mouillez avec le bouillon de volaille ( ou avec de l'eau)et laisser cuire à couvert le temps qu'il faudra. Pour servir, parsemez  la coriandre hachée sur le plat.

On obtient un savoureux mélange où les épinards ont toute leur saveur mêlée autres ingrédients et une consistance qui va du moelleux au croquant.

Un jus de citron une goutte ou deux de piment, chaud ou froid, avec une viande ou du poisson...

Bon appétit!

 

©Marie Célanie

 

Commenter cet article