Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE TOURMENT D'AMOUR

Publié le par Marie Célanie

Le Tourment d'Amour... quel nom pour un gâteau!

J'en ai cherché l'origine, mais n'ai rien trouvé de vraiment convaincant.

Peut-être, simplement, ce gâteau est-il aussi délicieux que le tourment que ressentent les amoureux....

 

Mais, en cherchant, j'ai trouvé autre chose.....

L'histoire se passe en Guadeloupe, et non aux Saintes, comme on le croit trop souvent.

(Comme vous le savez, les Saintes composent un archipel au large de la Guadeloupe, peuplé de pêcheurs. Enfin, autrefois)

Donc, dans les années 20, à Pointe à Pitre, en Guadeloupe, fleurissaient les cuisinières. Elles préparaient plats et desserts à la commande pour les familles aisées lors des fêtes familiales ou des banquets. Et il fallait les voir défiler, pour la fête des cuisinières, en costume créole : robes en madras, jupons dépassant, mouchoirs de tête, grains d'or et colliers choux, toutes portant un plateau garni de victuailles!

Parmi elles, se distinguait  une jeune femme, belle et grande capresse, mariée à un saintois. Cette jeune femme, originaire de la commune de Baie-Mahault, s'était fait une spécialité d'un gâteau à la confiture de coco.

Sachez que cette dame s'appelait  Eugénie...Célany ou Célanie, on ne sait plus très bien. Eugénie que ses neveux appelaient Tante Pitite, et qu'on appellerait plus tard, Man Nini. C'est elle qui, revenue aux Saintes avec son mari, ouvrit un restaurant et y commercialisa son gâteau qui devint un symbole de la gastronomie saintoise et guadeloupéenne.

Eugénie Célanie, la grande sœur de mon beau-père, serait donc celle qui perfectionna, et sans doute, donna  son nom au "Tourment d'amour".

Vrai ou faux? Peu importe, l'histoire est belle, et Eugénie a bien existé.

 

Pour réaliser un Tourment d'Amour, il n'est pas nécessaire d'être amoureux, mais ça peut aider.

Il vous faudra réunir quelques ingrédients. Tout d'abord, un moule à gâteau rond, à bords hauts, de la confiture de coco (on en trouve dans les grandes surfaces et les épiceries exotiques) des œufs, de la farine, du beurre, des gousses de vanille, du lait, un zeste de citron (vert, bien sûr)et un peu de son jus (du citron). Et de l'essence de vanille.

Non, non, non ce n'est pas ce que vous avez l'habitude d'acheter sous ce nom. L'essence de vanille est une préparation artisanale que prépare chaque famille guadeloupéenne et qui sert à parfumer les gâteaux, les crèmes, les sorbets. Dans un excellent rhum blanc, faites macérer des bâtons de cannelle, des gousses de vanille, des zestes de citron et d'autres ingrédients tenus secrets, et que je n'ai pas le droit de dévoiler, et que d'ailleurs vous ne trouverez pas en métropole. Fermer le bocal et attendre un mois avant de l'utiliser.

Le Tourment d'Amour se compose de 3 préparations : le fond, la crème et le biscuit.

Pour le fond du gâteau, oubliez toutes les pâtes à tarte industrielles tant brisée que sablée. Prenez votre courage à deux mains, retroussez vos manches, nouez votre tablier, et lancez-vous!

Battez les œufs, le sucre jusqu'à ce qu'ils blanchissent, ajoutez le beurre et versez sur la farine. En malaxant, vous obtiendrez une pâte qui, roulée en boule, attendra une heure au frais.

Passez alors au biscuit fouetté: battez les jaunes d'œufs et le sucre de la même manière, ajoutez la farine et battez les blancs en neige, mélangez en ajoutant le zeste râpé du citron et quelques gouttes de son jus à la pâte.

Respirez: c'est tout le parfum des Antilles qui vous envahit!

Laissez reposer la pâte, le temps de préparer la crème.

Faites bouillir le lait avec les gousses de vanille. Certains les ouvrent et grattent les graines, d'autres les laissent entières, ou encore les cassent, par le milieu; peu importe, si vos gousses sont fraîches, un peu renflées et brillantes, leur parfum se libèrera de toutes façons. Et si elles sont un peu sèches, aussi, d'ailleurs.

Pendant ce temps, battez les œufs et le sucre (oui, je sais, on se répète, mais c'est ça la pâtisserie, des œufs et du sucre), puis la farine. Versez doucement une partie du lait chaud (vous en aurez préalablement retiré les gousses de vanille, bien sûr) tout en remuant, puis versez le tout dans le reste du lait, à feu doux, et tout en tournant, laissez la crème se former.

A ce moment-là, et à ce moment-là, seulement, ajouter une bonne cuillère à soupe d'essence de vanille. A défaut, utilisez un très bon rhum vieux (le Tourment d'Amour ne souffre pas la médiocrité).

Laissez refroidir avant d'incorporer la confiture de coco.

Il est temps maintenant de monter le gâteau.

Etalez votre pâte sur le fond et les bords du moule. Versez abondamment la crème au coco et recouvrez avec le biscuit fouetté.

Enfournez. Allez, 40mn?

Le Tourment d'Amour se mange complètement refroidi.

Evitez de le servir à la fin d'un repas.

 Mais, en fin d'après-midi, installez-vous dans un fauteuil avec une tasse de chocolat, chaud, épais et odorant et dégustez votre Tourment d'Amour qui répand ses effluves de citron, de vanille, de rhum et de coco, en rêvant, que, de votre hamac, vous entendez le bruit de la mer et du vent, dans les palmes des cocotiers, un alizée qui souffle doucement pour rafraîchir l'atmosphère.

Fermez les yeux....

Bienvenue aux Antilles....

 

©Marie Célanie

Commenter cet article

Alfredo Machado 27/11/2016 23:00

Excellent gâteau, j'ai eu le plaisir de goûter et je reconnais qu'il est délicieux! L'explosion de saveurs est incroyable et les différentes textures sont merveilleuses. J'ai eu la chance de pouvoir goûter à plusieurs reprises ... Félicitation pour cette recette extraordinaire!